Cette métaphore de Christophe André est pour moi très inspirante parce qu’elle raconte l’une des transformations majeures dans mon rapport aux objectifs et au temps.

La métaphore est la suivante

« Imaginez un archer, qui ajuste son tir pour atteindre une cible. D’après vous, à quoi doit-il s’attacher le plus ? A vouloir à tout prix atteindre la cible ? Ou bien à s’efforcer de réussir parfaitement le geste de son tir ?

Depuis l’antiquité, les philosophes recommandent à l’archer de veiller davantage à l’accomplissement du geste plutôt qu’à l’atteinte du résultat.

Le résultat de nos actions ne dépend pas que de nous, un coup de vent, un bruit qui nous fait sursauter, et notre flèche passera à côté, même si nous avons bien visé.

En revanche, la qualité de nos efforts, la beauté de notre geste dépend de nous : respirer lentement, tendre son arc sans crisper ses muscles, stabiliser son attention sur la cible »

Quelques exemples de petites choses que j’ai changé

Et qui me permettent d’envisager cette nouvelle année avec curiosité, optimisme et de porter un nouveau regard sur mon activité

  • Remplacer mes objectifs pour 2021 par des mots clés à partir desquels je souhaite guider mon action, pour me synchroniser avec ce qui se passe autour de moi plutôt que de planifier sur la base d’objectifs fixés en début d’année,
  • Accroître ma présence à ce que je vis dans l’instant, dans mes relations avec mes autres et dans les projets. Cela me donne, je crois, une plus grande accuité et libère davantage mon intuition,
  • Travailler en séquences courtes de 20 minutes sur une même activité, puis en changer, afin de garder une qualité de présence et d’attention qui invariablement se dilue au-delà de ce temps. Je tente de l’appliquer également dans mes interventions, qu’il s’agisse de coaching (1 objectif = 20 minutes) ou de formation (séquences de 20 minutes maximum)
  • Accueillir les confinements, déconfinements, reconfinements et autres couvre-feux de manière apaisée, en regardant d’abord quelles nouvelles expériences cela va me permettre de faire, en acceptant que les choses n’aient pas toujours de sens à mes yeux, et que les perspectives de sortie de crise soient floues

Un exemple dont la portée me semble encore plus importante

Choisir ou susciter les projets non plus avec le filtre de mes objectifs personnels (cette intervention me permet-elle de contribuer à la mise en place d’organisations et de pratiques managériales innovantes ?) mais avec le filtre de ce qui est à vivre avec les personnes que je vais accompagner, et du plaisir à contribuer à leurs propres objectif.

J’espère de tout cœur que cette image va susciter chez vous autant de nouvelles prises de conscience qu’elle en a permis chez moi,

https://www.linkedin.com/posts/libererlesenergies_se-focaliser-sur-la-cible-ou-sur-le-geste-activity-6758279372748144640-9NpZ

Donec risus tempus Praesent dolor. quis, ultricies nec Praesent
Share This