de nouvelles problématiques dans les coachings classiques :

  • changement de niveaux de responsabilités (les mouvements s’accélèrent…),
  • crise et soutien (du fait des tensions que les périodes de confinement ont accentué),
  • performance (faire face à la contre-performance ou au contraire gérer la croissance),
  • questions de leadership spécifiques à la sortie de la crise sanitaire et à préparer la suite,…

développement des coachings courts :

  • indications : crise, soutien, problématique managériale précise,
  • bénéfices : responsabilise et démocratise le coaching, la contrainte de temps oblige à être créatif, le client est plus clair sur sa demande, l’effet deadline met en mouvement plus rapidement
  • modalités : 4 heures, réparties en 3 + 1 heure 6 mois plus tard, avec travaux inter-session

alternance entre un travail collectif en équipe, suivi d’une heure de coaching individuel

  • thèmes : combiner présentiel et distanciel, manager dans un environnement incertain, revisiter sa pratique managériale post crise sanitaire, et d’autres à venir au gré des besoins,
  • bénéfices : combiner formats courts et travail en profondeur, l’alternance de moments collectifs et individuels démultiplie l’impact de chaque modalité, fort impact, format compatible hybride (présentiel + distanciel) ou 100% distanciel,
  • modalités : 3 étapes : 1 heure collectif, 4 heures collectif, 1 heure individuel
neque. Aliquam risus. et, id, Praesent Lorem dolor. leo. Phasellus id
Share This